Saint-Barthélémy-de-Bellegarde

logo du site
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
  • Saint-Barthélémy-de-Bellegarde

Accueil du site > Vie Municipale > Le mot du Maire

Le mot du Maire

 

  Brigitte Logo2

 Il faut en convenir, les temps changent et l’année qui commence sera comme celle que nous venons d’achever en tous points difficile.

 Tous nous avons été touchés et meurtris par les événements sanglants mettant à mal notre démocratie...mais que dire des tueries du mois de novembre à Paris et de celles récentes à Bruxelles. Nous savions que des attaques terroristes auraient lieu sans savoir, bien sûr, ni le lieu, l’heure, l’ampleur. La barbarie a déclenché une suite d’attentats contre l’Europe, la France et les Français et elle menace nos enfants et nos petits-enfants.

 Je souhaite que le sacrifice de tous ces morts et blessés innocents ne soit pas vain, je souhaite qu’il permette une prise de conscience nationale et européenne amenant nos dirigeants à un sursaut salutaire pour défendre nos pays, nos libertés, nos valeurs et qu’ils prennent enfin conscience des dangers du communitarisme.

 En 2015 je vous parlais du rôle de la Commune sur l’échiquier des collectivités territoriales et celui de la place de la ruralité dans la société française... et début 2016 les mêmes questions se posent.

 Conformément aux voeux du législateur notre nouvelle Communauté de Communes a vu le jour, elle a pris les compétences école, voirie et tourisme... et tout au long de l’année écoulée mes collègues Maires et moi-même aidés de quelques élus avons évalué le montant des charges communales (fonctionnement général et masse salariale de certain personnel) transférées à la Communauté de Communes à travers la CLECT (Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées).

 Le travail n’a pas toujours été facile, car souvent l’intérêt de "sa" Commune importait mais le sérieux et la bonne volonté de tous ont permis d’arriver à un résultat satisfaisant.

 Le montant retenu des transferts de charges doit permettre à la Communauté de Communes d’exercer le coût des compétences qui lui ont été transférées. Pour notre Commune nous versons environ 77 000 € somme à laquelle s’ajoute la fiscalité économique, (le passage en fiscalité professionnelle unique est intervenu au 1er janvier 2014), cela consiste à rendre à la Communauté de Communes la somme des différentes assiettes de la recette fiscale communale sur les entreprises soit environ 24 000 €... et pour l’instant aucune économie en vue !

 Le jeudi 31 mars le budget communal a été voté, il s’équilibre en fonctionnement à 335 885.48 € et à 165 091.11 € en investissement.

 Les taxes communales (d’habitation, foncières et foncières non bâties) n’ont pas augmentées pour la deuxième année consécutive.

 Nous avons en projet quelques travaux de menuiserie sur les différents logements communaux mais aussi la réfection de la toiture de la Mairie.

 Mais le gros morceau c’est l’assainissement collectif qui refait surface. L’État nous oblige à nous mettre en conformité avec la loi et à reprendre les études du projet revu à la baisse en équivalent/habitants et en remplaçant les lagunes par deux rangs de plantation de roseaux pour un résultat moins coûteux !... donc nous voila reparti ! Dans le même temps il faut prévoir le changement des canalisations d’eau potable par le SIAP (Syndicat Intercommunal Adduction d’Eau Potable) et l’enfouissement des réseaux d’éclairage public et de téléphone pour une partie du bourg par le SDE (Syndicat des Énergies). L’assainissement a son propre budget.

 Madame le Maire,

 Brigitte CABIROL.

 



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF